20/11/2017

Mobilisation - Gare de Savigny-le-Temple

DPAGcS3WkAARqAr.jpg

Bonjour à tous, 

La ville de Savigny-le-Temple en partenariat avec l'Association des Paralysés de France et la fédération des usagers des transports et des services publics, organise une nouvelle manifestation pour l'accessibilité de la gare de Savigny-le-Temple qui se déroulera : 

Le vendredi 24 novembre 2017

à partir de 18h.

Le rassemblement se fera devant l'entrée de la gare (Place du 19 mars 1962)

Venez nombreux prendre part à cette action importante soutenue par les élus du Grand Paris Sud.

 

Vous pouvez, si vous ne l'avez pas déjà fait, signer la pétition : "Je veux une gare accessible"

15/11/2017

Mobilisation - Gare du Mée sur Seine

Bonjour à tous, 

La ville du Mée-sur-Seine en partenariat avec l'Association des Paralysés de France et la fédération des usagers des transports et des services publics, organise une manifestation pour l'accessibilité de la gare du Mée-sur-Seine se déroulera : 

Le samedi 18 novembre 2017

à partir de 15h30 

Le rassemblement se fera devant l'entrée de la gare (Allée de la Gare, 77350 Mée-sur-Seine)

Venez nombreux prendre part à cette action importante soutenue par les élus du Grand Paris Sud, le conseil citoyen de le Mée-sur-Seine et la Communauté d'agglomération Melun Val de Seine.

Vous pouvez, si vous ne l'avez pas déjà fait, signer la pétition : "Je veux une gare accessible"

 

 

 

16/10/2017

NOUVELLE MOBILISATION !

Suite à la mobilisation qui s'est tenu le 8 septembre dernier, concernant l'accessibilité de la gare de Savigny le Temple ( où nous étions environ 250 participants), une nouvelle mobilisation se déroulera le:

Jeudi 19 OCTOBRE A 17H DEVANT LA MDPH( 16 rue de l'Aluminium-77176 Savigny Le Temple)

Vous pouvez, si vous ne l'avez pas déjà fait, signer la pétition :

https://www.change.org/p/pourquoi-pas-moi-je-veux-une-gar...

27/01/2017

plateforme collaborative #2017Agirensemble

agirensenble.pngA quelques mois des élections de 2017, l’Association des paralysés de France lance sa plateforme collaborative #2017Agirensemble : 2017agirensemble.fr, ouverte à toutes et tous, pour co-construire les propositions que l’association portera auprès des candidats à l’élection présidentielle et aux législatives de 2017.

En effet, aujourd’hui, pour un nombre croissant de personnes les besoins essentiels ne sont plus assurés. Face à cette urgence sociale, les pouvoirs publics n’apportent aucune réponse satisfaisante ; pire, ils « jouent » les populations les unes contre les autres. Cette opposition doit cesser.

C’est pourquoi, l’APF lance cette démarche participative, dans une approche ouverte, où toutes les citoyennes et citoyens, toutes les associations et organisations sont appelés à contribuer en proposant des solutions et réflexions pour construire une société solidaire, ouverte à toutes et à tous.

 

02/11/2016

Le programme de la marche citoyenne "les jours heureux" vient d'être dévoilé !

 Pour rappel, cette Marche a pour objectif d’aller à la rencontre des citoyennes et citoyens pour construire ensemble un nouveau pacte social et environnemental en vue de l’élection présidentielle et des législatives. Cette Marche est partie des Pyrénées le 7 octobre et arrivera à Paris le 5 novembre. 

Le rendez-vous sera à 13h Place d'Italie (13e arrondissement) pour un départ à 13h30 en direction de la place de la République.

 le programme est le suivant :

 - 13h : RDV place d'Italie

- 15h30 : Départ de la place d'Italie

- 15h : Place de la République

- 15h30 - 17h : Débat Place de la République

- 17h - 17h30 : Conférence de presse.

 Nous demandons aux potentielles personnes, structures, intéressées de s'inscrire sur ce Doodle, que nous puissions avoir une vision : http://doodle.com/poll/ay7gm5r4kcr3pmk2

L'APF, par l'intermédiaire de ses délégations et de ses établissements est conviée à participer à cette Marche, en faisant « un bout de chemin ensemble » (quelques kilomètres) et en participant aux débats à chaque étape. La plateforme #2017Agirensemble de l'APF sera mise en lumière à cette occasion. Cet événement sera à la fois politique, militant, sportif et convivial avec la capitale comme décor.

 

04/08/2016

Communiqué de presse

adep.jpg  

logo-bloc-sign-galpng.png    gihp2.png

 

 

 

 

 

Accessibilité : le Conseil d’Etat censure une disposition rétrograde !

 L’Association de Défense et d’Entraide des Personnes Handicapées (ADEP), l’Association des paralysés de France (APF) et le Groupement pour l’Insertion des Handicapés Physiques (GIHP) se félicitent de la décision du Conseil d’Etat de censurer l’une des dispositions de l’arrêté du 8 décembre 2014 introduisant un nouveau motif de dérogation à l’accessibilité pour les établissements recevant du public (ERP), suite au recours qu'elles avaient déposé conjointement avec l'Association Nationale Pour l'Intégration des personnes Handicapées Moteurs (ANPIHM).

De plus, le Conseil d’Etat a décidé que cette disposition avait un effet rétroactif. Ainsi, tous les agendas d’accessibilité programmée ayant été déposés jusqu’à présent devront être réexaminés pour invalider ceux invoquant le motif de dérogation de l'article 1er.

 La décision du Conseil d’Etat qui censure l’article 1er de l’arrêté du 8 décembre 2014 fait suite à un recours pour excès de pouvoir engagé par l’ADEP, l’ANPIHM, l’APF et le GIHP contre cet arrêté qui ouvrait la porte à des dérogations systématiques et non plus justifiées à la mise en accessibilité.

 L’article 1er de l’arrêté du 8 décembre 2014 prévoyait en effet que les établissements recevant du public (ERP) attenants à un trottoir de moins de 2,80 mètres avec une pente de 5% et une marche supérieure à 17 cm, étaient automatiquement exonérés de recherche de mise en accessibilité pour la déficience motrice. Or, un grand nombre d’ERP répondent à ces caractéristiques et étaient donc exemptés, de fait, de toute mise en accessibilité.

 Les associations s’étaient particulièrement élevées contre cet article, à l’opposé de l’esprit de la loi handicap de 2005, qui accordait déjà 3 motifs de dérogation sur justifications (économique, technique et préservation du patrimoine). Elles sont donc aujourd’hui très satisfaites de voir cet article censuré avec en outre un effet rétroactif.

 Dans ce même recours, les associations avaient également alerté le Conseil d’Etat sur une disposition ne garantissant ni la mobilité ni la sécurité des personnes en situation de handicap dans les sas d’isolement.

D’ailleurs en mars dernier, le Conseil d’Etat avait fait droit à leur demande en censurant la mesure dans les sas d’isolement des immeubles d’habitation.

Mais de façon étonnante, cette même mesure n’a pas été censurée pour les sas d’isolement des ERP.

Une décision incompréhensible pour les associations !

 L’ADEP, l’APF et le GIHP espèrent cependant que la décision du Conseil d’Etat concernant la censure de l’article 1er est un premier pas vers un retour à une législation permettant une réelle mise en accessibilité des lieux publics et des transports en commun.

 Les associations rappellent que l’accessibilité ne concerne pas que les personnes en situation de handicap, mais bien l’ensemble de la population : les personnes âgées, les parents avec poussette, les blessés temporaires, les touristes et voyageurs, les usagers des transports, les cyclistes, etc.

 D’autres recours auprès du Conseil d’Etat ont été déposés, l’ADEP, l’APF et le GIHP en attendent des issues similaires !

 Contact presse :

APF : Evelyne Weymann : 01 40 78 56 59 – 06 89 74 97 37