manifestation

  • NPNS : les personnes en situation de handicap payent cher leur pauvreté !

    logo-ni-pauvre-ni-soumis_450.jpgLe 29 mars 2008, 35 000 personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes et 100 associations se mobilisaient pour demander la création d'un revenu d'existence pour les personnes ne pouvant pas ou plus travailler.

     

    Trois ans après cette manifestation historique, le constat est alarmant : l'augmentation de l'Allocation aux Adultes Handicapées (AAH) de 25% en 5 ans est absorbée par les nouveaux frais supplémentaires auxquels doivent faire face des personnes déjà en grande précarité. Quant à la réforme de l'AAH, pour celles et ceux qui peuvent encore travailler un peu, au lieu de simplifier les démarches, elle rajoute des contraintes administratives aux bénéficiaires pour qu'au final la moitié d'entre eux perde 30€ par mois !

     

    Faut-il encore rappeler que les 800 000 bénéficiaires de l'AAH mais aussi les bénéficiaires de rentes accident du travail ou de pensions d'invalidité vivent toujours largement sous le seuil de pauvreté ?

     

    « Ni pauvre, ni soumis » demande la création d'urgence d'un revenu d'existence à hauteur du SMIC brut avec cotisations!

    Pour lire le communiqué de presse: cliquez ici.

  • Le jardin des différences

    Avec ou sans le handicap, nous sommes tous “EXTRAORDINAIRES”

    Démarche de valorisation et de lutte contre les discriminations liées au handicap.

    Samedi 11 décembre 2010 à Lognes (77) à partir de 17h.
    à la Salle du Citoyen - rue de Suffrage Universel - 77185 LOGNES

    Le Jardin des Différences, manifestation ayant pour but de lutter contre les discriminations et de valoriser les différences, est proposé pour la 3ème année par la MJC MPT Camille Claudel autour des différentes formes de handicap : handicaps moteurs et sensoriels, handicaps mentaux et psychiques.

    A travers cette démarche, la MJC souhaite créer des espaces de rencontres entre les publics valides et les personnes en situation de handicap, pour permettre aux uns et aux autres de mieux se connaître, de partager, d’échanger, et ainsi de faire tomber certains tabous et de favoriser une meilleure mixité.

    Au programme de ce temps fort :

    • Reportages
    • Expositions
    • Spectacles amateurs et professionnels mixtes (Compagnie TATOO, ‘Cap Danse)
    • Bal contemporain
    • Apéritif dînatoire partagé

    Accès garanti pour tous.
    Participation : apportez un plat ou une boisson pour l’apéritif !

    Affiche de l'évènement: affiche_jdd.pdf

  • Manif épisode 1

    Et c'est parti pour les épisodes en photos de la manifestation Ni Pauvre, Ni Soumis du samedi 27 Mars 2010.

     

    Dans cette première partie, découvrez le matin du départ vécue par la délégation du 77!

     

     

  • « Ni pauvre, ni soumis » : J - 4 avant la mobilisation nationale !

    logo-npns-web.jpgDeux ans après la marche vers l'Elysée, le collectif « Ni pauvre, ni soumis » (NPNS), regroupant près de 100 associations nationales, attend plus de 10 000 personnes pour manifester aux quatre coins de la France le samedi 27 mars 2010.

     

    La demande est simple : la création d'un revenu d'existence égal au SMIC brut pour les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes. Le collectif NPNS a envoyé aujourd'hui un courrier au Président de la République pour lui rappeler ces demandes.  

     

    A J - 4 de la manifestation, c'est l'occasion de faire le point sur la mobilisation nationale !

     

    A PARIS :

    Plus de 1500 personnes ont confirmé leur présence le 27 mars sur le parvis des Droits de l’Homme du Trocadéro.

    Au programme :

    De 14h à 15h : prises des paroles des responsables associatifs du collectif NPNS 

    Dont Jean-Marie Barbier de l’APF, Nadine Randon de Fibromyalgie SOS,  Arnaud de Broca de la FNATH, Stéphane Vambre d’ACT UP-Paris et Michel Bliaut de l’AFSEP.

    De 15h à 16h30 : témoignages de personnes, entrecoupés de slogans et de « stop tout ! »

    Des personnes en situation de handicap et leur famille exprimeront leur vécu quotidien lorsqu’on vit sous le seuil de pauvreté avec un handicap ou une maladie invalidante.

    A noter : les témoins seront disponibles dès 14h30 pour répondre aux questions des journalistes.

    La fin de la manifestation est prévue pour 16h30.

     

    AILLEURS EN FRANCE :

    Près de vingt villes manifesteront le 27 mars !

    Dijon, Nantes, Angers, Marseille, Le Mans, Saint Nazaire, Perpignan, Lyon, Grenoble, Strasbourg, Lille, Orléans, Toulouse, Rennes, Metz, Caen, Bordeaux, Evreux et Orcières-Merlette ont répondu à l’appel NPNS !

    Au programme :

    Votation citoyenne, marche vers les préfectures départementales, conférence de presse, prise de paroles des responsables associatifs, soupe populaire, organisation de forum politique et lâcher de ballons.

    Tous les détails des manifestations sur www.nipauvrenisoumis.org .

     

    LES REVENDICATIONS DU COLLECTIF NPNS :

    Deux ans après le lancement du mouvement NPNS, le constat d’extrême pauvreté des personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante n’a pas changé ! Pire encore, ces personnes, déjà en situation difficiles doivent désormais payer des frais supplémentaires (hausse du forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles, etc.), sans compter le coût de la vie qui ne fait qu’augmenter ! Malgré la promesse présidentielle d’augmenter l’allocation adulte handicapée (AAH) de 25%, elle restera sous le seuil de pauvreté en 2012 ! Et cette augmentation ne concerne pas toutes les personnes : les bénéficiaires de certaines pensions ou de rentes en sont exclues.

    Le collectif Ni pauvre, ni soumis demande urgemment au président de la République et au gouvernement :

     

    la création du revenu d’existence : un revenu au moins égal au montant du SMIC. Ce revenu doit être indépendant des ressources du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un pacte civil de solidarité a été conclu, ou encore des personnes vivant sous le même toit, et ce, quel que soit le lieu de vie (domicile propre, établissement, chez un tiers) ;

    l’augmentation du seuil d'accès à la CMU complémentaire pour que les « oubliés » de la CMU puissent avoir une couverture complète de leurs dépenses de santé, notamment les bénéficiaires de l’Allocation Adulte Handicapé, de l’Allocation Supplémentaire d'Invalidité  ou de l’Allocation Supplémentaire Personnes Âgées ;

    la suppression des mesures de « régressions sociales » :

    - la suppression de toutes charges liées aux soins des personnes les plus fragilisées : suppression des franchises médicales, de l’augmentation du forfait hospitalier…;

    - la suppression de la fiscalisation des indemnités journalières perçues par les victimes du travail, soit 720 000 personnes par an.

  • Jean-Marie Barbier sur RCF

    Jean-Marie Barbier sur RCF jeudi de 9h30 à 11h.

    Si vous lisez la presse vous avez peut-être constaté un regain d'intérêt pour le Handicap ces derniers temps. La cause de cet engouement soudain est que du 15 au 21 Mars c'est "la semaine du Handicap" en France. A cette occasion, logo-RCF.jpgJean-Marie Barbier (Président de l'APF) sera l'invité d'une émission spéciale d'1h30 consacrée aux difficultés d'accessibilité pour les personnes en situation de handicap. L'émission aura lieu ce jeudi, 18 mars, de 9h30 à 11h sur Radio Chrétienne Francophone (RCF).

    Vous pourrez réagir en direct en appelant la radio pour témoigner de votre situation.

    Bonne écoute!