- Page 2

  • Philippe Velut, nouveau Directeur général de l’APF

    Philippe_Velut.jpgAprès près de 40 années passées à l'Association des paralysés de France (APF), dont huit au poste de Directeur général, Claude Meunier prend sa retraite et laisse place au nouveau directeur général de l'association : Philippe Velut.

     

    Directeur et manager d'organisations importantes et fort de 20 années d'expérience de direction de structures sanitaires, médico-sociales et sociales, Philippe Velut conjugue son engagement associatif avec une vision entrepreneuriale de l'action sociale.

     

    Philippe Velut rejoint l'APF dans un contexte particulièrement riche, en interne comme en externe : la mise en œuvre du nouveau projet associatif de l'APF « Bouger les lignes ! Pour une société inclusive », les réponses aux appels à projets dans le secteur médico-social et les élections législatives et présidentielles à venir !

  • Dérogations à l’accessibilité : plus de 22 000 signataires et une saisine du Conseil constitutionnel « pour dire Non » !

    583984026.jpgEn quelques semaines, la pétition « Des bâtons dans les roues » de l'APF pour dire « Oui à la conception universelle ! Non aux dérogations ! » a déjà réuni plus de 20 000 signataires !

     

    Des parlementaires et membres de la société civile font parvenir leur soutien, tandis que d'autres politiques - dont le président de la République - persistent à trouver des raisons aux dérogations dans l'accessibilité du neuf.

     

    Enfin, le groupe PS de l'Assemblée nationale vient de saisir le Conseil constitutionnel à ce sujet.

     

    La mobilisation doit continuer !

     

  • Maryvonne Lyazid sera en charge de la lutte contre les discriminations, sous l’autorité de Dominique Baudis, le Défenseur des droits

     

    L’équipe du Défenseur des droits se met en place. Dominique Baudis a fait connaître hier, 18 juillet, le nom de ses trois adjointes, qui seront responsables de la promotion du droit des enfants, de la déontologie dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre les discriminations. C’est Maryvonne Lyazid qui sera en charge de ce dernier domaine.

     

    Celle qui était jusqu’alors adjointe au directeur général de la Fondation Caisses d'Epargne pour la solidarité est parfaitement au fait de cette question sensible : elle a été vice-présidente de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité jusqu’à ce que les prérogatives de cet organisme soient confiées au Défenseur des droits, en mars 2011.

     

    Spécialiste du handicap

    Maryvonne Lyazid connaît particulièrement bien la situation des personnes handicapées. Elle a présidé, en 1999, un groupe de travail sur l’accès aux aides techniques pour les personnes en perte d’autonomie, qui a permis la première conceptualisation du droit à compensation. Elle assurait également jusqu’à présent la présidence de la FISAF, une fédération regroupant 140 associations de lutte contre la déficience auditive et visuelle.

     

    Dominique Baudis et ses trois adjoints se sont engagés à n'occuper aucune autre fonction pendant les six années que durent, normalement, leur mandat. L'état-major du Défenseur des droits doit désormais assurer la mise en marche d’une institution qui a la lourde tâche de remplacer la Halde, la commission nationale de déontologie de la sécurité et le défenseur des enfants. F.S