ARTICLE FAIRE-FACE: ENFANT MALADE OU HANDICAPÉ: UN CONGÉ DE PRÉSENCE PARENTALE DEUX FOIS PLUS LONG

Le Parlement vient de renforcer les droits des parents d’enfants malades ou handicapés. Les salariés ayant utilisé les 310 jours de leur congé de présence parentale pourront, sans attendre, le prolonger jusqu’à 620 jours.

Se rendre disponible pour son enfant gravement malade ou handicapé ? Pas toujours facile pour les parents qui travaillent. Certes, il existe, entre autres, le congé de présence parentale (CPP) durant lequel la mère ou le père perçoit une allocation journalière de présence parentale (AJPP). Mais il est limité à 310 jours ouvrés sur trois années. Soit quatorze mois sans interruption. Trop peu pour certains parents.

Dix mille parents en congé de présence parentale

Six pour cent des quelque dix mille mères et pères qui y ont recours chaque année utilisent entièrement leurs droits. « Ce qui laisse à penser que le dispositif n’est pas suffisant pour eux », souligne le député Paul Christophe.

Certes, le congé est renouvelable une fois. Mais seulement à l’issue des trois années. Cela ne répond pas aux attentes des parents ayant besoin de poursuivre leur congé sans attendre.

De quatorze à vingt-huit mois de congé continu

Le Parlement vient donc d’adopter une proposition de loi permettant de renouveler le CPP et le crédit d’AJPP avant la fin de la période de trois ans. Dès que le solde des 310 jours a été épuisé, en fait.

 

Article complet: ICI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel