• Une BD pour rire et réfléchir sur le handicap en entreprise

    SocieteGeneraleYapasdemalaise.jpgLa Mission Handicap de la Société Générale a distribué récemment une bande-dessinée intitulée "Y'a pas de malaise" aux 45.000 collaborateurs de la banque.

    L'objectif ? Parler du handicap dans l'emploi, sans tabou et avec humour. Dix auteurs de BD célèbres ainsi que des jeunes talents se sont prêtés au jeu...

    Franck Margerin, Didier Tronchet, Vuillemin, Jul, Lisa Mandel et d'autres auteurs de BD ont participé à l'initiative de la mission handicap de la Société Générale. Ils livrent dans "Y' pas de malaise" leur vision du handicap en entreprise, parfois drôle et souvent irrévérencieuse. "10 histoires de savoir-vivre au travail entre personnes valides et handicapées", un album pour faire rire et réfléchir. Ce projet original illustre l'engagement de la Société Générale en faveur de l'emploi des personnes handicapées. Avec comme objectif, la sensibilisation des 45.000 collaborateurs de la banque mais pas seulement.

    "Si les auteurs, au cours de ce travail, ont eux aussi appris sur le handicap, ils nous interrogent à leur tour sans tabou sur notre perception. Collaborateurs ou non de Société Générale, chacun peut puiser, à travers ces pages, matière à rire et à réfléchir et c'est ainsi que nous l'avons voulu" explique Mathieu Pénaud, responsable de la Mission Handicap.

  • Accès à l'emploi

    Le site internet Handi-Up a pour vocation de mettre en relation des étudiants diplômés en situation de handicap avec les entreprises et les administrations. Il est issu d’un partenariat entre le Ministère de l’Education Nationale, des acteurs de l’insertion professionnelle des personnes handicapées ainsi que des associations. Il se décompose en 3 espaces : étudiants, entreprises/administrations et référents.

     

    Voir le site : http://www.handi-up.org/hs/index.php

  • Réforme de l'AAH

    La réforme de l’AAH entrera en vigueur au 1er janvier 2011. Les volets essentiels du nouveau dispositif sont les suivants :

     

    - La gestion trimestrielle des ressources des bénéficiaires d’AAH exerçant une activité professionnelle en milieu ordinaire :

    La déclaration trimestrielle des ressources (DTR) concerne les bénéficiaires de l’AAH identifiés en décembre 2010 en activité salariée en milieu ordinaire ou non salariée. Si la personne cesse son activité pour la reprendre, le système de la DTR est maintenu.

    Les droits seront révisés au bout de 9 mois consécutifs d’inactivité en fonction des ressources au 1er janvier de l’année suivant le changement de situation.

    La détermination du trimestre de référence lors de la bascule dans le nouveau système (DTR) obéit à la règle suivante : lorsque la demande d’AAH est antérieure au 1er janvier 2011, le premier trimestre de référence est octobre novembre- décembre 2010 pour la détermination des droits à compter de janvier 2011.

     

    - Les nouvelles règles de cumul de l’allocation avec les revenus d’activité :

    Les personnes en situation de handicap travaillant en milieu ordinaire cumuleront intégralement les revenus tirés de leur activité avec leur AAH pendant six mois fractionnables sur une période de 12 mois glissants, puis partiellement.

    Cette disposition n’est pas applicable lorsque le début ou la reprise d’activité a lieu avant la date d’ouverture du droit à l’AAH. Pour les travailleurs en ESAT bénéficiaires de l’AAH, le système reste inchangé. Les nouvelles règles de cumul partiel sont applicables également aux bénéficiaires d’AAH inactifs disposant de revenus d’activité en année de référence.

    Association des Paralysés de France – CTN : LA/MH/FM - Circulaire n°234

    Réforme de l’Allocation Adulte Handicapé – 15 décembre 2010 Circulaire 2/20

     

    - La nouvelle mesure d’abattement proportionnel à la réduction d’activité :

    L’abattement est applicable, en gestion trimestrielle et annuelle, aux réductions d’activités (en milieu ordinaire ou protégé) égales ou postérieures au 1er janvier 2011.

    Les mesures de neutralisation mises en oeuvre avant le 1er janvier 2011, compte tenu du passage d’un temps plein à un mi-temps, seront maintenues au maximum jusqu’au 31 mars 2011 (pour les allocataires ayant basculé en DTR) et jusqu’au 31 décembre 2011 pour les autres allocataires sauf dans l’hypothèse d’une variation du taux d’activité supérieure à un mi-temps.

    En cas de réductions d’activités successives sur un même trimestre, il convient de se référer à la dernière réduction d’activité pour déterminer le taux de l’abattement proportionnel à appliquer.

     

    - Le dispositif des avances :

    1) Dispositions transitoires applicables au 1er janvier 2011 :

    Si le bénéficiaire d’AAH qui bascule en gestion trimestrielle de ressources au 1er janvier 2011 ne renvoie pas sa première DTR correspondant au trimestre de référence octobre-novembre-décembre 2010, les droits à l’AAH auront la nature d’avances et seront calculés sur la base des ressources perçues en année de référence pour les mois de janvier-février-mars 2011.

    Nous attirons votre attention sur le fait qu’en l’absence de fourniture de la DTR au terme du trimestre de droit, un indu sera constaté.

    2) Dispositions applicables au régime de croisière :

    Là encore nous attirons particulièrement votre attention : en l’absence de fourniture de la DTR, une avance correspondant à 50% de la dernière mensualité d’AAH est versée pendant deux mois. Au terme du deuxième mois, l’avance est mise en indu si la DTR n’est toujours pas fournie.

     

    - Le dispositif de compensation :

    Lorsque le passage en gestion trimestrielle se traduit par une diminution du montant d’AAH : un dispositif est prévu, durant au plus un trimestre (durant le seul premier trimestre 2011), pour garantir le même montant d’AAH que celui dû en application de la logique annuelle des ressources.

     

    - Les modalités de recouvrement des indus constatés concernant les bénéficiaires d’AAH en gestion trimestrielle :

    Le barème de recouvrement des indus sera déterminé, concernant les bénéficiaires d’AAH en gestion trimestrielle, en fonction des ressources déclarées trimestriellement, à l’identique des bénéficiaires du RSA.

    Un décret doit paraître.

    Attention, il n’est pas exclu que la création d’indu puisse conduire, dans certains cas, à l’absence de versement de l’AAH.

  • Fermeture exceptionnelle de la Délégation

    logo_joyeuses_fetes.jpg

    Nous vous souhaitons à tous de très bonnes fêtes de fin d'année!

     

    La Délégation sera fermée exceptionnellement la semaine du 27 au 31 décembre 2010.

     

    Nous répondrons cependant à vos appels à cette période au 01 64 52 12 89.

     

  • Le prix OCIRP

    novalistaitbout-logo-ocirp.jpgLancement du prix OCIRP « Acteurs économiques et Handicap »,qui concerne des actions concrètes pour le bien-être et le mieux-vivre des personnes en situation de handicap dans les domaines suivants : culture, loisirs, éducation, formation, sport, accessibilité, emploi.

    L’OCIRP (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance) lance la quatrième édition du Prix « Acteurs économiques & Handicap »…

    Voici l’appel à projets :

    Vous vous engagez et vous agissez de façon concrète pour le bien-être et le mieux-vivre des personnes en situation de handicap dans votre structure.

    Nous vous invitons à participer à la quatrième édition du Prix OCIRP « Acteurs Économiques & Handicap ».

    Parce que l’intégration des personnes en situation de handicap mérite les efforts de chacun d’entre nous dans le cadre professionnel et collectif : acteurs privés, acteurs publics et acteurs de l’économie sociale, nous devons tous nous unir pour faire connaître et échanger nos idées et nos actions.

    Tous les acteurs économiques peuvent participer au Prix OCIRP. Ils sont répartis en trois catégories :

     Acteurs publics                                              

    Toutes les administrations publiques (administration centrale, fonction publique territoriale et hospitalière), les entreprises et les structures publiques et parapubliques.

     Acteurs privés

    Toutes les entreprises privées, quelle que soit leur taille, y compris les organismes à gestion paritaire et les syndicats.

     Acteurs de l’économie sociale

    Toutes les associations, les coopératives et les mutuelles.

    Huit Prix seront décernés dont deux dans chacune des trois catégories d’acteurs économiques qui peuvent concourir (acteurs privés, publics et de l’économie sociale), ainsi qu’un Prix « Coup de coeur » du jury. Cette année un prix spécial "Éducation - formation" viendra compléter cette quatrième édition.

    Ces Prix valorisent toute action d’innovation et/ou de sensibilisation auprès des salariés, des agents des fonctions publiques, du grand public ou des personnes handicapées elles mêmes : amélioration des conditions de travail, de reclassement ou de maintien dans l’emploi, accompagnement de parcours, accessibilité des postes à tous les handicaps, actions de prévention, d’information, actions artistiques et culturelles.

    Chacune de ces actions sera appréciée en fonction de son contenu, de sa condition de mise en oeuvre et des publics visés.

    Des insertions publicitaires récompenseront les lauréats dans la presse quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle, grand public ou professionnelle.

    Le dossier de participation, téléchargeable sur le site http://www.exempleasuivre.com, composé d’une fiche de renseignements et d’un dossier de candidature est à adresser, avant le 10 avril 2011, à l’OCIRP, pour des actions en cours entre le 1er janvier 2010 et le 10 avril 2011.

    Remise des Prix : juin 2011, à Paris.

    Des annonces presse mettront en valeur les primés dans les médias. Ils pourront utiliser le

    Prix OCIRP pour mettre en valeur leur action dans leur propre communication.

    Pour plus de renseignements, contactez l'OCIRP

  • SEXUALITE

    APF Formation organise le colloque les interdits : sexualité, parentalité, vie affective : la relation professionnelle réquisitionnée. Il se déroulera au Palais de l’Unesco à Paris les 18, 19, et 20 janvier 2011.

     

    Voir le programme et s’inscrire avant le 4 janvier 2001 : http://www.apf.asso.fr/documents/apfenaction/apf_formation/programmeunesco2011.pdf