PLAIDOYER

À l’occasion des 30 ans de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE) et parce qu’en France les enfants en situation de handicap n’ont pas accès aux mêmes droits que les autres, nous publions notre plaidoyer  : “Tous pareils mais… le vécu et le ressenti des enfants en situation de handicap face à leurs droits”.

Pour nous, les enfants en situation de handicap font partie de la population à prendre pleinement en compte. Or, leur voix est encore trop peu entendue.

C’est pourquoi nous avons décidé de leur donner la parole dans notre plaidoyer.

Que vivent et que ressentent ces enfants ?

En effet, vivre avec un handicap, c’est aujourd’hui encore en France, être confronté à une multitude d’obstacles et de discriminations. Quel est le quotidien, alors, pour les enfants en situation de handicap dans une société encore inadaptée ? Que vivent et que ressentent ces enfants alors que la différence est souvent un sujet de moqueries voire d’insultes et de harcèlement ? Sont-ils consultés sur les décisions qui les concernent ? Leur avis est-il pris en compte ? Ont-ils accès aux mêmes droits que tous les enfants ?  

Autant de thèmes abordés dans notre plaidoyer via la parole des premiers concernés.

Fondé sur la CIDE, la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et sur les témoignages de 58 enfants en situation de handicap de 7 à 18 ans, ce plaidoyer qui met en avant la parole de ces enfants se veut porteur d’une dimension universelle.

« On est tous pareils même si on a un handicap, on est tous pareils. Le handicap, je dis pas que c’est un petit problème, mais les autres ils peuvent très bien nous prendre comme une personne normale. »

Nina, 14 ans (Sessad, Service d’éducation spéciale et de soins à domicile)

Pour le respect de la dignité de chaque enfant

Alors, quand allons-nous enfin nous donner les moyens d’écouter ce que les enfants en situation de handicap ont à dire, ce qu’ils ressentent, ce qu’ils veulent ?

Les principes de non-discrimination, de primauté de l’intérêt supérieur de l’enfant et de la pleine participation de l’enfant aux décisions qui le concernent sont au cœur des enjeux de respect de la dignité de chaque enfant, être humain à part entière et sujet de droits.

Il est plus que temps de rendre effectifs les droits pour tous les enfants, quelles que soient leurs spécificités.

D’ailleurs, dans un communiqué de presse commun, APF France handicap et la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) invitent le gouvernement à rendre effective la pleine citoyenneté des enfants et des parents en situation de handicap et à agir fermement contre toutes les discriminations et l’ostracisme dont ils sont encore trop souvent victimes. Avec la Cide, l’État est garant de cette égalité et de ces droits. Il lui revient de traduire ces promesses en actes.

 

 

plaidoyer-enfants-v2.pdf

Écrire un commentaire

Optionnel