MÉDIATION FAMILIALE

Qu’est ce que la Médiation Familiale ?

 

Une réunion d’information sur la médiation familiale a eu lieu, jeudi 26 septembre 2019 à l'Accueil de Jour APF France handicap à Brie Comte Robert, organisée par Martine Tenaille dans le cadre de sa formation.

Une action de communication sur "ce qu'est la Médiation Familiale" !

 

L'OBJECTIF DE CETTE RENCONTRE :

Définir la Médiation Familiale et l'intérêt qu'elle apporte comme outil pour le travailleur social et comme mode d’intervention contribuant ainsi à l’adaptation des normes ainsi qu’aux changements sociaux.

 

Le développement de la Médiation familiale :

Importée du Québec à la fin des années 80, elle se développe doucement en France du fait de notre culture judiciaire qui ne laisse pas le pouvoir aux parties mais aux juges. De fait, elle s'implante dans le monde associatif avec des services de Médiations Familiales en 1990 pour entrer dans le dispositif judiciaire en 1995.

En 2003, la Médiation familiale devient une profession reconnue en France avec le DEMF.

- La loi de février 1995 relative à la procédure civile a fait de la médiation familiale un moyen mis à la disposition des juges.

- La loi de mars 2002 relative à l’autorité parentale. Ségolène Royale, alors Ministre de la Famille, institue le Conseil National Consultatif de la Médiation Familiale, dont la première mission est de définir la médiation familiale et de préciser en quoi elle peut favoriser un mode alternatif de gestion des conflits.

 

La Médiation Familiale trouve alors sa définition avec le Conseil National Consultatif de la Médiation :

« Un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparations, dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision: le Médiateur Familial favorise, à travers l’organisation d’entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial, entendu dans sa diversité et dans son évolution ».

 

- La loi de mars 2007 réformant la protection de l’enfance fait de la prévention un axe majeur qui préconise le recours à la médiation familiale : « la médiation familiale pourra être ordonnée par le juge des enfants comme obligation particulière d’une mesure éducative en milieu ouvert ».

- Un dispositif expérimental avec l'arrêté du mars 2017 a désigné 11 juridictions à expérimenter cette tentative de Médiation préalable obligatoire à la saisine du JAF (juge aux affaires familiales) : Bayonne, Bordeaux, Cherbourg, Evry, Nantes, Nîmes, Montpellier, Pontoise, Rennes, Saint-Denis et Tours.

 

La médiation familiale :

La médiation familiale est un temps d’écoute et d’échanges qui permet d’aborder le conflit, en prenant en considération les besoins concrets de chacun.

Le rôle du médiateur familial est de rétablir la communication et de créer un climat de confiance. La présence du médiateur familiale en tant que tiers, neutre, impartial, indépendant et dans la confidentialité permet à la parole de circuler à nouveau.

Par la reprise du dialogue, les personnes arrivent à sortir de la confusion et parviennent à s'entendre sur un accord qui pacifie leur conflit.

 

Une vidéo de Jacques Salzer nous a été présentée pour compléter l'explication de Martine Tenaille sur "les étapes de la médiation." (diplômé HEC-Doctorat en Sciences de l'Education, il est auteur de nombreux ouvrages relatifs à la médiation et est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes Français dans le domaine de la Médiation).

 

La Médiation a une réussite de 75% pour trouver un accord et même si il n'y a pas d’accord la médiation aide à améliorer les relations et créer des solutions équitables. De plus, les solutions sont choisies et non subies.

 

La médiation familiale peut être :

Une médiation conventionnelle : Elle est demandée par les parties elles-mêmes.

Une médiation Judiciaire : Elle est demandée par le juge. La médiation judiciaire intervient au cours d’une instance judiciaire c’est-à-dire lorsque les parties ont déjà décidé de porter leur litige devant un juge.

 

Pourquoi ?, A qui ? et Quand ? faire appel à un Médiateur familiale :

Avant, pendant ou après un conflit conjugal ou un conflit familial.

Dans le cas d'un conflit conjugal : mariés, concubins, pacsés, en couple, le couple homoparental......

Pour clarifier une situation conjugale, pour divorcer ou se séparer, quand il y a séparation et qu'il faut réajuster les modalités de la séparation et les conséquences que cela engendre pour la famille et en particulier pour les enfants.

Dans le cas d'un conflit familial : Grands-parents, jeunes adultes, adolescents, beaux-parents, frère ou sœur, famille monoparentale, famille recomposée, famille homoparentale, parents adoptifs, parents de nationalités différentes....

Pour les grands-parents, beaux- parents souhaitant garder le contact avec leurs petits enfants, pour le jeune adulte ou adolescent en situation d'incompréhension, de rupture de dialogue, quand il y a recomposition familiale, quand il faut faire face à des situations délicates à prendre pour un parent âgé ou une personne en situation de handicap, quand il y a conflit suite à une succession, une indivision ou une donation…etc

 

Informations complémentaires :

Le processus de médiation familiale dure de 3 à 6 entretiens d’environ 1h30 tous les 15 jours. - Entretien préalable d’informations (gratuit)

- les entretiens

- et la rédaction d’un accord ou pas

Le coût :

- Au sein d'une structure indépendante, les honoraires sont libres et communiqués par le médiateur familial lors du premier contact.

- Au sein d'une structure conventionnée le barème est établi par la CNAF (caisse nationale des allocations familiale) en fonction des revenus, de 2€ à 131€ max la séance.

 

Pour plus d'informations vous pouvez contacter :

Martine Tenaille qui fait actuellement son stage à l'APCE (association pour le couple et l'enfant) du 91.

Accueil de jour APF France handicap

Brie Comte Robert

01 60 34 16 16 / accueildejour-apf@wanadoo.fr

Écrire un commentaire

Optionnel