08/09/2017

Pétition pour la gare de Savigny le Temple

image004.jpg

 

La ville avait rencontré, en novembre dernier, les équipes techniques de la SNCF pour une présentation des travaux d’accessibilité de la gare de Savigny-le-Temple/Nandy. Les travaux devaient démarrer à l’été 2017.

Il y a quelques semaines, la SNCF a pourtant pris la décision de reporter à 2021 les travaux d’accessibilité de la gare de Savigny-le-Temple/Nandy, mais aussi ceux des gares de Cesson et Le Mée-sur-Seine, de manière unilatérale et sans aucune consultation des acteurs concernés (collectivités, associations…).

La première raison invoquée est le manque de personnels pour conduire et piloter ces opérations de mise en accessibilité.

Cette décision est tout simplement inacceptable.

L’enjeu de la mise en accessibilité des équipements ne saurait servir de variable à des ajustements budgétaires.

Il doit prendre en compte les réalités du terrain qui sont urgentes, les réalités du quotidien de mères en poussettes, de personnes handicapées, de non-voyants...

De plus, la présence à proximité de l’organisme départemental chargé d’accompagner des personnes en situation de handicap (Maison Départementale des Personnes Handicapées), dont la SNCF a concédé l'avoir oublié, ou encore trois structures associatives que sont le foyer Villebouvet, la Maison du Gingko et l’IME-Pépinière devrait obliger les représentants de la SNCF à considérer les travaux de cette gare comme prioritaires. Une gare fréquentée par près de 7 000 personnes chaque jour.

C’est pourquoi nous demandons un nouveau calendrier des travaux d’accessibilité de nos gares dès ce trimestre.

La ville de Savigny-le-Temple, l’Association des Paralysés de France et la Fédération des Usagers des Transports des Servies Publics s'associent pour défendre l'égalité des droits et l'accessibilité pour tous.

 

 

Écrire un commentaire