Aidants familiaux

 Bonjour à tous,

 
C'est avec plaisir que nous vous annonçons que le projet de soutien aux aidants familiaux prends un nouvel essors à partir de cette année.
 
En effet, après plusieurs mois d'attente, nous avons enfin les financements nécessaires pour mener à bien ce projet qui nous tient particulièrement à cœur. La création d'un espace pour les aidants à la délégation.
 
A partir de maintenant, nous pourrons enfin apporter des réponses concrètes aux aidants familiaux, aux parents et conjoints de personnes en situation de handicap qui souhaitent trouver un lieu pour s'exprimer et échanger avec d'autres aidants qui vivent ou ont vécus les mêmes situations.
 
Nous vous proposons en tant qu'aidant familial, un Rendez-vous des aidants le 1er samedi de chaque mois de 10h00 à 11h30 pour vous retrouver et échanger au sein d’un groupe de parole animé par une psychologue clinicienne, Madame Isabelle LOKEDE.

Le premier rendez-vous est fixé au 1er octobre 2016.
 
Les autres dates pour cette année : 05/11 - 03/12 - 07/01 - 04/02 - 04/03 - 01/04 - 06/05 - 03/06 - 01/07.
Si vous souhaitez participer aux rendez-vous des aidants, merci de nous faire part de votre inscription par mail ou téléphone à dd.77@apf.asso.fr ou au 01.64.52.12.89.
 
Au delà de ces rendez-vous, nous souhaitons créer un véritable espace ressource dans lequel vous pourrez trouvez des outils qui vous sont utiles. Cet espace n'est pas encore créer, alors, nous faisons appel à vous, afin que vous puissiez participer à sa création pour qu'il réponde au mieux à vos besoins !!
 
Vous avez une idée d'action à mettre en œuvre, un souhait de livre, de revue pour fournir l'espace documentation, un besoin particulier auquel vous souhaiter que nous réfléchissions collectivement pour essayer d'y apporter une réponse, vous souhaitez faire partager à d'autres votre expérience.... C'est le moment, de nous faire part de vos suggestions, de vos souhaits.
 
Sur ces nouvelles, nous vous souhaitons à tous une bonne journée,

Si vous souhaitez participer au Rendez-vous des parents, échanger ou sur la création de l'espace des aidants, vous pouvez contacter Adeline par téléphone au 01.64.52.12.89 ou par mail à dd.77@apf.asso.fr

 

Programme2016AidantApf4.jpg

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rendez-vous des aidants

Que vous soyez parent d’un jeune enfant en situation de handicap moteur, ou, que votre enfant soit adulte, que vous aidiez votre femme, mère, fils, voisin... Que vous soyez rôdé au système social ou novice, que vous travaillez ou êtes à la maison, cet espace se veut pour vous. Documentation, informations et surtout échange avec des personnes qui vivent ou ont vécues la même situation.

Nous vous proposons le 1er samedi de chaque  mois de 10 h 00 à 11 30, de vous retrouver et d’échanger au sein d’un groupe de parole animé par une psychologue clinicienne, Madame Isabelle LOKEDE.

Le Rendez-vous des aidants propose aux aidants familiaux de se poser, de prendre le temps de se détendre un moment et d’aller à la rencontre d’autres aidants familiaux, de partager des expériences, des peurs, des difficultés mais aussi des joies dans un espace convivial.

La participation est libre : possibilité d’apporter un gâteau ou une boisson.

LE PREMIER RENDEZ-VOUS EST FIXE

AU SAMEDI 1ER OCTOBRE 2016

Si vous souhaitez participer au Rendez-vous des parents, vous pouvez contacter Adeline par téléphone au 01.64.52.12.89 ou par mail à dd.77@apf.asso.fr

affiche aidants v2.png

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 Affiche-A4-27.05.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le programme 2016 des actions de soutien aux aidants familiaux :

Programme2016AidantApf4.pdf

 

Aide aux vacances :

L'ANCV et l'APF s'unissent depuis 1998, pour apporter un soutien financier à votre projet. Si vous êtes aidant familial d'une personne en situation de handicap ayant un projet de séjour de répit, vous pouvez bénéficier d'une aide financière.

Plus d'informations auprès de Sabrina à la délégation au 01.64.52.12.89.

Télécharger le formulaire de demande : formulaire APV ANCV Aidant Familial 2015.pdf

----------------------------------------------------------------------------------------------

Mars 2014 - Résultats de l'enquête des besoins APF 77

Nous avons eu un retour de 35 questionnaires. Les résultats présentés ci-dessous reprennent les tendances les plus significatives.

* Caractéristiques de l’aidant

63 % sont des femmes qui ont plus de 40 ans. Seulement 5 personnes ont moins de 25 ans.

15 personnes ont en activité professionnelle (9 temps plein pour 6 temps partiel) contre 13 en retraite. Une grande partie des aidants sont des parents (43 %) et 29 % sont les conjoint(e)s. 23 % sont aidants de leur parents et aucun ne le sont de leur frère ou sœur.

* Caractéristiques de la personne aidée

L’âge moyen de la personne aidée est de 45 ans. 15 personnes ont entre 25-40 ans, 8 personnes ont entre 41-59 ans et 7 plus de 60 ans. Seulement 4 personnes aidées ont moins de 25 ans.

91 % des personnes aidées ne travaillent pas.

91 % des répondants sont atteints d’une déficience motrice, 31 % ont une maladie chronique, 23 % une déficience viscérale ou métabolique. Les pertes de fonctions intellectuelles ; la déficience auditive ainsi que les troubles du comportement représentent respectivement 14 % des personnes aidées.

* Caractéristiques de l’aide apportée

 

Quelle aide apportez-vous ?

Courses

28

80%

Vacances, loisirs

22

63%

Gestion administrative

22

63%

Ménage

26

74%

Préparation des  Repas

28

80%

Présence

29

83%

Écoute, Soutien

29

83%

Soins d'hygiène

23

66%

Aide aux déplacements

29

83%

Gestion médicale

25

71%

Tutelle, curatelle

9

26%

Autres

5

14%

Le tableau ci-dessus montre que les aidants effectuent de multiples tâches. Ce qui est plus étonnant, c’est de constater qu’en plus de la réalisation de ces tâches ; les aidants sont 71 % à faire appellent en parallèle à des services relais.

La majorité, 23/35 sont assistés au quotidien par une aide à domicile. Dans une moindre mesure, 5/35 s’appuient sur les services d’un accueil de jour ou sur l’entourage.

86 % des aidants (30/35) assistent leur proche au quotidien et 51 % le font nuit et jours.

51 % aident leur proche depuis plus de 10 ans et 31 % depuis 5-10 ans.

* Les besoins et difficultés des aidants familiaux

63 % des répondants estiment ne pas avoir suffisamment de temps pour eux et 57 % expriment un besoin d’aide.

51 % se sont montrés intéressés par des rencontres thématiques. Sur les 15 personnes qui ont répondu « non », 9 ne souhaitent pas participer faute de temps pour se libérer.

Ci-dessous, vous trouverez le tableau synthétisant les besoins des difficultés rencontrées par les aidants.

Difficultés des aidants

Isolement

17

49%

Ne pas savoir que des aides existent

12

34%

Sentiment de culpabilité

9

26%

Fatigue/ épuisement

28

80%

Diff. À  demander de l'aide

15

43%

Manque de temps pour soi

22

63%

Peur de ne  pas savoir quoi faire

11

31%

Diff. Relationnelle avec l'aidé

10

29%

Ne pas comprendre ce qui se passe

5

14%

Abs. D'aide des pro.

8

23%

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Novembre 2013 - Recueil des besoins des aidants familiaux en Seine-et-Marne

Pour répondre aux demandes grandissantes émanant de parents, conjoints et proches de personnes en situation de handicap, l’APF de Seine-et-Marne et l’AFSEP ont mis en place un groupe de travail.

Le questionnaire ci-joint est destiné à être complété par des personnes qui « aident » un proche en situation de handicap. Ce questionnaire est anonyme. Vous pouvez tout de même nous laisser vos coordonnées si vous le souhaitez. Les réponses nous permettront de mieux comprendre les besoins et réfléchir à des propositions d’actions qui correspondent aux besoins des aidants.

Ce questionnaire est adressé à l’ensemble des adhérents APF du département, aux usagers des établissements et services APF, ainsi qu’aux adhérents de l’AFSEP 77.

Si vous êtes dans cette situation, nous vous remercions de bien vouloir nous retourner vos réponses avant le 15 décembre 2013.

En cas de difficulté pour compléter le questionnaire ou de demande d’information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Adeline à la Délégation au 01.64.52.12.89, ou par mail à dd.77@apf.asso.fr

Nous vous remercions par avance du temps que vous voudrez bien consacrer à cette enquête et nous espérons répondre au mieux à vos attentes en 2014.

Télécharger le questionnaire : Questionnaire_BAT.pdf

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Octobre 2013 - Les résultats de l’enquête Nationale 

  Dépendance : Quelle charge pour l’aidant ?

 Alors que la Journée nationale des aidants a lieu ce dimanche 6 octobre, l’Association des paralysés de France (APF) publie les résultats de son enquête sur la charge de l’aidant familial ou du proche aidant.

 Cette étude dessine le portrait de l’aidant familial « type » : majoritairement une femme, pour laquelle la situation d’aide s’impose et dont les conséquences dans différents domaines de la vie familiale, professionnelle, personnelle et sociale, sont notables. Cette étude confirme également le défaut d’information, de formations et de soutiens. Et enfin, que l’aide prodiguée est le plus souvent quotidienne, prend du temps et s’inscrit dans la durée, sans pour autant que des aides professionnelles soient suffisamment disponibles.

 L’APF rappelle qu’elle demande la reconnaissance spécifique de nouveaux droits : aides financières, droits sociaux, formations, accès à des dispositifs de répit et / ou de soutien, pour les 8,3 millions de Français aidants[1].

  Les aidants, qui sont-ils ?

 74,3% des aidants sont des femmes. Ce sont aussi des ascendants dans 56% des cas et 32,7% d’entre eux sont des conjoints. 76,6% des proches aidants répondants vivent en couple. Plus de 9 proches aidants sur 10 cohabitent avec la personne aidée dont 1/4 de façon discontinue (fin de semaine, vacances en famille…). La moyenne d’âge des proches aidants est de 55,4 ans.

  Combien de temps et quelles activités ?

 L’aide apportée représente une charge horaire importante : plus de 40h par semaine pour 1/3 des répondants et qui s’inscrit dans la durée : en moyenne depuis plus de 16 ans.

 Certaines aides sont apportées de façon quotidienne : 64% des répondants aident pour la vie domestique, 62% pour l’hygiène, 52% pour du soutien moral et 44% pour de la surveillance.

 Les aides hebdomadaires concernent surtout l’accompagnement à la vie sociale (28%), celui lors des visites médicales (21%) et les démarches administratives (20%).

 Les activités les plus souvent réalisées (plus de 75% des proches aidants) concernent les actes de la vie quotidienne et domestique. Pour plus de la moitié, outre les tâches administratives, il s’agit d’aides plus « techniques » comme l’accompagnement à la vie sociale, le soutien moral, la surveillance et les soins associés (fausses routes, épilepsie, prise et préparation des médicaments…), l’entretien des aides techniques et l’aide à l’acquisition de l’autonomie.

 L’aide familiale est exclusive pour 54,1% des personnes aidées.

  Quels impacts sur la vie des aidants ?

 > Sur la vie professionnelle

 Un aidant sur deux déclare que le rôle d’aidant représente un choix préjudiciable pour sa carrière professionnelle et seuls 37,5% des aidants familiaux qui ont répondu exercent une activité professionnelle.

 40% des répondants ont aménagé leur temps de travail en raison de l’aide apportée à un proche. Ces aménagements (un même aidant familial pouvant utiliser plusieurs modalités) ont consisté en une flexibilité des horaires (47,1%), un renoncement à des opportunités de carrière (42%), un passage à temps partiel (37,5%) ou un départ anticipé à la retraite (25%). Seuls 7,3% ont utilisé les congés existants, ce qui montre leur inadéquation.

 62,5% des aidants familiaux répondants n’exercent pas d’activité professionnelle. Parmi eux, 14,1% déclarent avoir été contraints d’arrêter de travailler pour s’occuper de son proche aidé.

 > Sur la vie personnelle

 Plus de 80% des répondants estiment que les domaines de leur vie les plus touchés, en raison de leur rôle d’aidant, sont ceux de leur vie sociale et de leur santé physique. Viennent ensuite de très près leur sommeil et leur santé psychique, pour plus de 73%.

 Les ressources financières et la vie familiale sont impactées pour plus de 70%.

 Enfin, la vie sentimentale est touchée pour 62,5% des répondants, dont 41,4% de manière importante.

 Les aidants familiaux ressentent des manques ou des privations en ce qui concerne leur liberté et leur temps. 28% ont envie d’indépendance, de temps libre pour soi, pour « ce que l’on a envie », sans obligations. Les loisirs, la sérénité, la reconnaissance, le moral, la vie sociale, le soutien, la santé de la personne aidée, sont des manques également régulièrement cités.

  Quid de la formation ?

 Moins de la moitié des répondants disent avoir reçu des informations concernant les aidants proches et ils sont moins de 1 sur 10 à avoir reçu des formations. Ces chiffres confirment le peu de soutien aux aidants familiaux en la matière.

 8,6% disent avoir reçu un soutien des proches et de la famille et 20% de divers professionnels via des services d’aide à domicile ou des groupes de parole.

  Pour une reconnaissance au plus juste des besoins des aidants

 Ces données montrent la charge importante et multidimensionnelle qui pèse sur les aidants. Le manque d’information, de soutien, de formation, de droit au répit alourdit également le rôle de l’aidant familial.

 L’APF rappelle que les solidarités familiales ne doivent en aucun cas remplacer la solidarité publique !

 Ainsi, l’association demande une compensation et une reconnaissance au plus juste des besoins des proches aidants, afin de prévenir au mieux l’aggravation de leur charge de travail auprès de leur proche aidé. Les résultats de cette enquête vont ainsi lui permettre de poursuivre son travail de revendication pour :

 la mise en place d’une allocation avec des paliers selon la charge de l’aidant familial qui pourrait remplacer le dédommagement ;

  • la mise en place d’un crédit de temps rémunéré pour du temps de répit selon la charge de l’aidant familial ;
  • la mise en place d’un crédit formation selon la charge de l’aidant ;
  • la mise en place d’une autoévaluation régulière de la situation d’aide.

[1] DRESS - Enquête Handicap-Santé sur les Aidants informels, 2010
 
Télécharger les résultats de l'enquête : interparents.blogs.apf.asso.fr

 

Écrit par dd77 Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.